Burkinamitié

18 septembre 2010

suite des nouv de tantie caro 17 septembre

Suite de tout à l'heure car j'ai peur de perdre la connexion

Vraiment c etait le bordel, heureusement que Mathee et Kevin etaient la , leur aide a ete plus que benefique , j ai donné le materiel a l'orphelinat en expliquant tout a toutes les filles et a Prudence pour les biberons , les jouets les maxi cosy , les habits.

Et je me suis rendu compte qu,elles etaient tres attentives et tres contentes surtout pour les coton tige et les biberons.

J' essaye de mettre en place un systeme pour que les bebes aient leur propre tetine car les plus grands qui prennent la bouillie croquent dans les tetines et du coup il y a des trous enormes et les bebes regurgitent tout  le temps et ne sont pas rassasiés , mais ça vient au fur et a mesure. Les maxy cosy sont bien utilises et les jouets sont dehors tout les jours et tous les enfants decouvrent de nouvelles choses et s epanouissent. La radio je crois que c est ce qui les a le plus marqué et elle marche tout le temps tout le monde danse , et meme les enfants.

Il y a du boulot mais faut y aller doucement et ne pas oublier de travailler avec leur methode a eux mais j ai confiance et je sais que le pasteur qui gere l orphelinat va faire changer certaines choses tout doucement.

 

Le lendemain nous avons distribué aux filles de l orhelinat qui on choisi leurs vetements et c'est Prudence l infirmiere qui a trié, j ai acheter un cahier egalement aux filles et aux enfants de la cour , elles nous remercient mille fois et me remercie encore maintenant

 

on arrive a je sais plus quel jour lundi je crois gustave me dit qu,il a pas l argent pour le dedouanement bon je decide de lui avancer 300 000f (450€) mais il doit trouver 100 000 car il faut aussi qu il prenne ses responsabilites et que c est deja un grand cadeau la voiture et nous ne pouvons pas tout payer non plus.

On arrive a la douane a 15h le douanier n'était pas là, il arrive tranqillle a 16h alors qu'on nous avait dit qu'il commence à 15h , on lui pose la question pour savoir si c,est possible de faire credit  - non pas possible , faut payer sans argent tu fais rien , bon on revient le lendemain

ha non gustave m appelle pour me dire q uil a plus les sous sa femme les a pris pour payer des pagnes car elle fait les marcher, bon je me fache un peu tant pis, on ira une autre fois a la douane, mais faut que tu recuperes les 100 000f  du coup je me suis promenée en ville avec kevin et mathee et johana une collegue de la poup, les gens nous sautaient dessus achete si achete ca pfffffffffff franchement c,est fatigant quand tu as la peau blanche on te laisse pas tranquille.

je leur expliquait aux mecs que ca donne pas envie de rester quand on nous saute dessus comme ca , bref du coup on est rentré et on a fait une bonne partie de petanque avec benoit pour se decontracter, avec bien sur mr pastis qui s appelle bonis ici pour 1€50 ici

Je commencais a etre un peu fébrile alors je me soigne tout de suite bonis bonis, merci je crois que c est la pression qui retombe mais du coup je me suis dit le lendemain je vais faire cool et effectivement on est allé au resto avec madou et mathee et kevin il a plu toute la journee , et le probleme c,est que l,eau na pas le temps de penetrer dans la terre et du coup il y a des innondations.

Petite pause et c.est reparti mercredi distribution du materiel pour l, association de madame ziba l adjointe aux maire qui a une association ou elle s occupe de 800 veuves et de leurs enfants , cours, formation , echange , soins, donc j ai donné des vetements chaussures qu'elle redistribura et j ai fais le tri des medicamemts pour donner etant donnée qu,un infirmier est présent dans leurs locaux.

Je prendrai une partie du budget egalement pour acheter des fournitures scolaires pour les enfants de l association.

Ensuite je suis allée dans l orhelinat du quartier. C est une jeune francaise qui a cree chez elle un centre d accueil et elle a 3 orphelins elle a un agrememt pour 5 enfants , elle les recueille tout bebe jusqu,a leur majorite.

Je trouve ca bien et je l encourage , j e lui donne des biberons jouets et habits ,je -prendrai aussi une partie du budjet pour acheter du lait en poudre pour ses petits car elle gelere pas mal financierement , et je crois qu elle merite ce petit coup de pouce.

 

le soir on est allé voir un match de foot c etait marrant de voir des maillots avec des bretzels qui courent oui oui nos maillots sont utilisés avec fierte je peux vous le dire, le soir on a preparé un bon ptit repas et chacun a mis la main a la pate un bon ptit mafe ce soir la on a dansé ha ca fait du bien mmmmmmmmmmmmmm , nuit agitée car auguste un jeune de sitala avait le pallu et il a fallu l emmener a l hopital ds la nuit , le lendemain moi et madou avions une tete de chou fleur.

 

Vendredi 10 j emmene kevin et mathee a la gare car c, est le depart et aujourd'hui grande fete c'est la fin du ramadan tout le monde est bien habille et bien coiffe , je suis invitée chez madeleine qui est chrétienne et son mari est musulman eh oui tout est possible. D' ailleurs elle a acouché le 05 septemre d'une petite fille son prenom musulman est fadilatou et son prenom catholique est annick  en hommage a ma vieille quel honneur. Le bapteme est le 26 septembre, alors il faut quand meme que je raconte qu,au debut elle n avait pas de lait et le lendemain quand je passe elle lui donnait de l eau , la petite navait toujours pas mangé, on fait ca chez nous c'est la catastrophe, ici pas de prob , je lui achete du lait et lui conseille de boire du petit mil ca fait monter le lait. Elle en a eu 3 jour apres .ensuite j etais invitée chez adams et assita rebelotte on mange pate viande riz et le soir invitation dans la famille de yaya un jeune de sitala et on mange encore.

 

le lendemain madou part pour Lomé pour chercher un camion je me retrouve seule , en plus on s etait un peu faché car avec certains jeunes ici c est pas toujours facile bref mais ca va aller,
Le dimanche c est activités avec les enfants j emmene assita car il y avait 50 enfants on a fait des jeux , du dessin des perles trop bonne aprem. J ai emmené assita a l orhelinat c etait dur pour elle elle a pleure ds mes bras de voir tout ses petits bebes abandonnes
ha oui j ai oublié de dire que j avais acheté un velo pour rachel jeune fille de la cour de l orhelinat c etait une promesse qu'on lui avait fait avec emilie  (prix negocié par madou ah  heureusement que je l ai lui quand meme), elle etait trop contente et toute sa famille aussi elle va pouvoir aller au college en velo car il est tres loin son college, emilie je crois que nous avons comblée cette famille en leur achetant ce velo,

 

le lundi c est parti pour une semaine de dedouanement car gustave a pu recuperer les 100 000. On y va tres tot le matin il manque 1 papier faut revenir l,aprem grrrrrrr 

on va aux service des transports chercher les feuilles pour le dossier, le soir je pars chercher sami au travail un ami a madou qui loge avec nous , je l avais deposé le matin car on est aller deposé un matelas pour la maman de madou qui etait trop contente.

Le soir je prepare un bon ptit repas pour toute la troupe , ici chacun prend soin de l autre on est comme une grande famille , le soir je suis souvent avec benoit de sitala , sami et ma maman yaya qui veille sur moi.

mardi suite du dedouanement il faut aller mettre un tampon a la police et ils doivent verifier le numero de chassis et ben ca prend une journee vous savez car il faut revenir le soir. Bon en attendant j, ai fais des activites avec les enfants de mon quartier,ils ont fabriqué des girafes et des jumelles avec des rouleaux de papier wc (rouleaux qui ont ete gentillememt transportés en voiture de france) merci tonton merci la vieille les enfs sont contents.

 

Mercredi apres notre passage a la police, il faut aller a la gendarmerie pour mettre un tampon egalement et verifier le numero de chassis et ca prend la matinee faurt revenir a 12h30 alors on va reparer la voiture car l essuie glace a grille a cause de la pluie , donc fallait changer le mecanisme.

L' aprem avant 15h on va voir la fille de gustave qui était au dispensaire car elle avait attraper le pallu la pauvre. On retourne au service des transports et on nous dit qu'il  faut que la voiture passe le controle technique bon on va la bas , ca te rappelle des bons souvenirs mamounette , 17000 le controle , et faut voir les tests qu'ils font a la voiture on te la demonte presque. Contre visite un phare ne marche pas et encore 3000f et vu que moi je fais tout ca dans les regles je paye car ici , personne ne suit le reglement du moins pas beaucoup , c'est les occidentaux qui on ramené toutes ses regles , mais ici personne ne veux les suivre , c est pour cela qu'il y a la corruption. On donne un petit billet et hop ta voiture a passé le controle technique alors , qu il a meme pas d essuie glace pas de probleme halala,

 

bref on va au tresor public acheter un timbre pour la carte grise 8000f , ensuite on retourne a la douane pour mettre un tampom, ensuite j achete les plaques de la voiture 15000f mais ca ferme, faut revenir le lendemain

 

jeudi je devais me faire natter par la femme de gustave et lil devait aller seul chercher les plaques. J attend sa femme elle ne vient pas il etait 9h30 on avait rdv a 9h

on decide d aller directement chez elle car gustave n etais pas encore parti et en fait on bien fait d aller la bas car elle a eu un vertige et est tombée , c etait le pallu, elle pleurait , donc je l emmene au dispensaire , maintenant ca va mieux. pauvre gustave faut qu'il soit fort. Finalement il part mettre les plaques a la voiture et moi je vais chez johana dans sa famille et j ai revu sa soeur florence une grande amie qui travaillait a l orhelinat il y a 5 ans avec moi.

On prepare  le to , du coup on me fait les nattes chez elle et apres je file a l orphelinat car ca faisait 3 jours que j avais pas pu y aller, le soir je retrouve gustave et ca y est il a sa carte grise provisoire et la voiture est devenue burkinabée et elle a quitté son numéro français, ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

 

Aujourd'hui j ai emmené madeleine voir son papa car il n a pas pu voir le  bebe encore comme il etait tombé et ne peux plus se deplacer. On est également allée chez le tailleur pour faire la tenue pour le bapteme.

L' aprem j etais a l orhelinat avec Alassane qui etait tout content de venir avec moi c etait la 1ere fois qu'il sortait de bobo , il etait trop chou (Alassane est un enfant voisin de l'endroit où j'habite qui était beaucoup avec nous tous). Kissida mon bandit de l orhelinat n arretait pas de nous suivre et voulait toujours monter dans la voiture meme Alassane a dit qu il n'est pas sage, demain est un autre jour  je verrai ce que je ferrai , deja vu l heure ou je termine de taper je dors le matin, il est 1h j ai meme plus les yeux en face des trous

 

sinon je pars le 26 ou le 27 pour ouaga et apres sapouy et apres kaya et je pense revenir sur bobo vers le 06 ou le 07 avec ben de sitala qui doit arriver de bretagne , madou a pris du retard ds son voyage je crois que ça ne doit pas etre evident pour lui , car les dedouanements c est compliqué en afrique.

 

bonne nuit a vous portez vous bien je  m excuse aupres de mon president car il y a plein de fautes , il y a pleins de bon, il y a pas de mise en page et en plus pas de point et pas d, accent mais cet ordi est trop bizare en plus les lettres sont inversees et la je suis trop fatiguee pour reflechir

 

a bientot pour d autre nouv
, je pense rentrer fin octobre peu etre  donc emilie si tu viens  fait moi signe
mais j ai toujours pas de billet d avion et mon visa se termine le 30 octobre et j ai pas encore fini toutes mes missions et je dois encore faire le book pour l orhelinat , en octobre.

 

bisous tout doux de tantie caro

Posté par burkinamitie à 03:03 - Commentaires [5]

des nouv enfin de tantie caro

Bonjour a vous tous

 

J`ai empreinté l`ordi d`un ami mais son clavier est en japonais donc je ne trouve pas les accents ni les apostrophes, ,juste des virgules. Je sais que ça fait 15 jours que je n`ai pas donné de nouvelles, mais la connexion est mauvaise et j`avoue que je n`ai pas envie de perdre du temps dans un cyber, avec tout les cadeaux qu'on m'a laissé . Mais j'essaye de les remplir correctement mes missions avec serieux et motivation.

 

Par où commencer, j ai donc quitter ma chere tribue il y a 2 semaines, avec grande tristesse, mais une grande joie d'avoir pu  partager des moments fort ensemble, et de faire connaitre mon petit coin de paradis ou je me sens bien.

 

Jack lui est reparti le lendemain soir , et devinez quoi , madou nous a emmené dans une petite auberge a 15 km de ouaga un endroit reposant et nous avons mangeé du fromage oui du fromage, que du bonheur merci. Retrouver des petits moments simples et ben je peux vous dire que l on apprecie.

 

Jack rejoint les siens et nous nous allons non pas manger une pizza Jack, mais voir un super concert de musique traditionnelle ou le mec jouait du balafon dans toute les positions debout , allongé , en sautant un truc de fou et tout ca avec un sourire et une passion incroyable.

 

le lendemain retour sur bobo mais avec une etape car la route est trop mauvaise trop de trous , pause à boromo et le mardi on arrive a bobo avec l'accueil de la pluie pour ne pas changer.

 

Je suis allée voir le pasteur pour voir avec lui les besoin vitaux de l'orphelinat pour savoir comment repartir le budget restant , le plus important est le lait qui coute tres cher 35 000f le carton de 12 boites et il faut 5 boites par enfants par mois, et leur budget est d' àpeu près 1 million par mois.

 

Ensuite il leur faudrait des extincteurs car il faut etre dans les normes. L'etat est en train de sevir a cause des trafics  et fait des controles tres stricts dans les structures privés, ensuite il leur faudrait un systeme pour chauffer l, eau genre solaire, car le bois reviens trop cher. A voir nous allons faire un devis. Ensuite de la javel pour steriliser les biberons, un mixer pour l,orphelinat, et des moustiquaires pour les fenetres de l ophelinat.

 

Bon il faut que je fasse mes calculs debudget car il y a egalement une partie du budget pour l, ecole a ouagadougou pour acheter des fournitures scolaires. Pas facile...

 

Le lendemain je depose valerie une fille qui etait venue faire un stage de danse a sitala a l'arrêt de bus TCV, elle rentre en france et je file chez adams et assita pour regarder les cartons ensemble et donner ce qui est pour eux ,d, ailleurs dimanche matin nous faisons la remise des habits aux enfants du quartier et aux familles,

 

J ai emmener assita voir un medecin car elle a des cicatrices sur la peau bon c est hereditaire mais cela la derange on va aller voir un dermato prochainement, ici c,est pas facile de se soigner , les medecins ne sont pas toujours competants et faut trouver le bon, l,aprem je vais aller chercher du lait avec daniel le pasteur, et j ai pris du lait lactee calcium et fer pour les enfants en malnutrition. L'infirmiere etait contente car il y a beaucoup d, enfant qui on de grandes carrences et qui n, on pas beaucoup de defense immunitaire,
La ça fait le 3eme jour ou qu,il n,y a pas de soleil je commence a etre en manque de vitamine d et j ai froid ca fait rire tout le monde ici.

 

Le soir j,ai emmener adams et son equipe de foot qui avait un match (demie finale des association).

 

le match a demarre a 21h et a 21h 30 j ,etais encore entrain de chercher les joueurs ds tout bobo. Arrivée la bas l,ambiance etait au rdv j, etais la seule fille et les mecs etaient en sandalette chaussette a courir dans la boue excellent je vous jure

 

Et qui recoit la balle en pleine tete a votre avis (bon je trouve pas le pont d,interrogation non plus et j ai pas de patience avec les ordi) . Notre equipe a perdu aux tirs aux but dommage on rentre un peu triste mais content d,arriver jusque, là. Ce seras pour ds 2 ans la victoire inchalla.

 

Jeudi je devais demarrer les formalites avec gustave pour le dedouanement de la voiture  mais le douanier a voyagé donc reporté. donc du coup avec madou et la troupe de sitala on part remettre 2 fauteuils roulant a des amis a lui. Le premier un vieux qui est handicapé il etait trop content et voulait tout de suite se prommener , le deuxieme est un jeune homme qui a eu une tuberculose osseuse , nous arrivons avec le fauteuil et la sa mamam nous accueille en pleur tellement elle etait contente , lui etait tres emu egalement et se met a pleurer et me dit que personne n,a penser a lui jusqu,a present on lui laisse les bequilles egalement qu,il utilisera quand il aura gagne de la force ds les jambes et les bras car il ne se deplacais plus. Voila un grand cadeau que nous avons pu faire et pour cela je suis contente de tout ce que nous avons fait ensemble pour pouvoir leur offrir  un petit geste qui va leur faciliter la vie quotidienne. Merci a vous tous pour vos dons  en tout cas ca a fait beaucoup d,heureux et beaucoup de sourire  c, etais une petite parenthese . L' emotion est en rdv je vous le garanti , nous qui pensons jeter ces fauteuils alors vraiment ca peux aider beaucoup ici. Nous sommes remerciés mille fois , il me faut quelques heures pour me remettre de cette rencontre et voila que mathee et kevin un jeune couple que j avais croise a ouaga arrive pour passer 10 jours avec nous coooooooooollllllllllllllll

 

je les embauche direct pour aller a l,orphelinat et faire le tri du materiel.  Heureusememt que je les avais a mes cotes je savais pas par quoi commencer, il fallait trier ce qui partait a l orphelinat , repertorier les medicaments pour l orhelinat et le dispensaire, trier les habits pour les differentes familles  de la cour ,pour madeleine et sa famille , pour les filles de la poup , la prochaine fois il faudra faire un tri avant de distribuer,

Posté par burkinamitie à 01:03 - Commentaires [0]
03 septembre 2010

29 et 30 août 2010

Dimanche 29 août 2010

Et voilà, nous sommes tous bien arrivés et depuis notre retour, nous n’arrêtons pas de nous téléphoner. Dur dur la séparation après tout ce temps passé ensembles.

Lundi 30 août 2010

Jacques est bien rentré et a comme nous tous les sourires des enfants d’Afrique plein la tête…

Nous profitons de la connexion internet qui est meilleure pour compléter avec les photos, car là bas cela relevait quelque fois de l'exploit... Les compléments se trouvent à partir de Kaya.

et en voilà 2 de plus (la 1ère est prise à Sapouy devant le dispensaire avec l'équipe de l'association KAMBEO), (la 2ème est prise à Bazoulé, le couché de soleil était trop beau pour ne pas le partager...)

SL700540

DSC02217

A PARTIR DE MAINTENANT PLACE A CARO QUI EST RESTEE LA BAS POUR REMPLIR TOUTES SES MISSIONS. Surtout qu’elle prenne son temps, car même si ici elle nous manque, nous savons que là bas elle est bien entourée et que « ses bébés » lui apporterons plein d’amour.

A toi Caro pour la suite que nous attendons tous. ON EST AVEC TOI.

afrique_2009__2eme_carte_524

 

Posté par burkinamitie à 20:47 - Commentaires [0]

27 et 28 août 2010

Vendredi 27 Août 2010

La vieille a rendez vous avec Gustave à 8h30 pour les formalités de dédouanement de la 306. Je résume car ça a duré jusqu’à 19h…

Douanier, autre douanier à l’autre bout de la ville, expertise pour fixer le prix à un autre bout de la ville, Re douanier et police pour faire une procuration pour Caroline qui devra terminer les formalités (nouvelle mission ça faisait longtemps…). Oui comme ça on dirait pas mais tout ça c’est long long long… De plus petit coup de chaleur et peut-être de fatigue, on perd la vieille, les spaghettis ne sont pas contents et le font savoir…

Pendant ce temps, les autres retournent en ville faire les derniers achats (cadeaux pour les amis, la famille…) et préparent leurs bagages car le lendemain il faut se lever à 6h pour prendre le bus pour Ouagadougou. Julien profite également d’un répit du temps (pas de pluie) pour faire les photos des enfants footballeurs avec les maillots de Niederhergheim et des adultes avec les maillots donnés par l’équipe de Kaysersberg.

SL700909

SL700924

Le soir on décide de faire le repas d’adieu au resto et d’aller danser au Bambou où il paraît qu’il y a un bon groupe. Le cadavre de la vieille suit, mais ne tient pas le coup et il faut la ramener à 11h. Dommage, le groupe était excellent et en plus ils vont venir jouer à la fête de l’huma à Paris.

 

Samedi 28 Août 2010

Départ en bus pour Céline, Julien, Jacques et Elise. Caro les emmènent et tout va bien, le bus est à l’heure et ils partent.

Pour les autres, ce sera plus cool. Départ vers 10h pour Caro, Emilie, Annick et Madou. Et hasard ??? comme le jour du départ de Turckheim, il a fallu faire demi tour pour débrancher un appareil. Petit pique nique en cours de route (poulet, vache qui rit et pain et des milliers de mouches et moucherons…) Arrivée vers 17h à Ouaga où nous retrouvons les autres à l’auberge du Baobab et son gérant Didier qui est toujours aussi gentil.

Julien a pu s’occuper de récupérer les photos du match de foot organisé par l’AFBEJ avec les maillots de foot donnés par le club Niederhergheim.

Et l’heure du rendez-vous à l’aéroport arrive. Georgette et nos amis de SAPOUY de l'association KAMBEO ont fait le déplacement   pour nous dire au revoir. Il y a également Diane Sangara (rencontrée lors du repas à Ingersheim) et bien sûr Didier de l’auberge. Le papa de Céline a bravé la pluie pour nous souhaiter un bon retour et faire un dernier bisou à sa fifille. Nous commandons une dernière Brakina avec des brochettes et des frites. Et l’orage arrive, violent, avec la pluie torrentielle. Nous pensons que c’est pour égayer le départ, car nous avons tous le cœur gros. Tout le monde est trempé de la tête aux pieds, en passant par les yeux…

SL700962

Et il a fallu embarquer (sauf Jacques qui prolonge d’un jour le veinard…).

 

 

Posté par burkinamitie à 20:44 - Commentaires [0]

jeudi 26 août 2010

JEUDI 26 AOUT 2010

Réveil en douceur le matin pour Emilie et la vieille. Discussion au petit déjeuner avec les membres de l’association Sitala, à propos des différences de culture, d’éducation des enfants. On se rend compte qu’ici, les enfants ne sont pas encore pourris par le système et ils respectent l’adulte. L’échange est très intéressant, surtout que les personnes avec qui nous discutons ont déjà passé quelques mois en France dans des Collèges et peuvent bien comparer.

Puis petit tour au marché, nous voulons faire une surprise (petite salade composée) à ceux qui vont revenir de Banfora. Et il faut se préparer, car à 15h nous avons rendez-vous à la mairie de DAFRA pour la cérémonie et il y aura la télé, la radio et beaucoup de monde. Et surtout il faudra faire des discours. Faudra assurer, on écrit, rature, demande des conseils à Madou et il a une super idée, on va commencer en Djoula. Bon faut s’entraîner. Mais ça va aller.

14h30 nous mettons nos belles tenues traditionnelles… et c’est parti. C’est Sitala qui animera musicalement. 306 transporte tous les instruments, la sono (prêtée par Victor Démé de retour de sa tournée en France et que nous avons eu la chance de saluer chez lui…). Et nous en taxi.

SL700822

Les chaises nous attendaient et la vieille avait sa place réservée à côté du Maire. WAOU…

 

DISCOURS, REMISE D’ECHANTILLONS DU MATERIEL, REMERCIEMENTS, grands moments d’émotion.

DSC02820

Vous pouvez lire l’article du journal en tapant l’adresse suivante :

http://fr.allafrica.com/stories/201008301310.html

Puis nous avons été invité à un pot de l’amitié avec les associations bénéficiaires et les officiels. Madame Allard (82 ans fondatrice de l’orphelinat) avait fait le déplacement et elle a évoqué les difficultés de l’orphelinat qui reçoit de moins en moins de subventions. Elle apprécie surtout le lait que nous allons acheter et déplore que l’alimentaire ne soit plus accepté dans les containers, ni les médicaments.

A peine sortis de la mairie, un orage a éclaté et une pluie violente s’est abattue sur nous. Mais ça n’avait plus aucune importance, notre mission était accomplie et nous riions et chantions sous la pluie. Cela faisait un an que nous préparions ces instants et tout le long de ce projet, la chance nous a accompagnée. Merci à tous.

Le soir nous sommes tellement fatigués que nous allons au lit (dire qu’on avait parlé d’aller danser, fêter). Il faut dire que l’équipe de Banfora était debout depuis 5h du matin. D’ailleurs tout le monde se demande quel est le secret de Caroline qui a conduit (quelles piles elle utilise ???).

Posté par burkinamitie à 20:36 - Commentaires [1]

25 août 2010

MERCREDI 25 AOUT 2010

Aujourd’hui il y a 2 équipes. Céline, Julien, Elise, Jacques et Caro se prennent un peu de bon temps mérité et vont à Banfora. Emilie et la vieille vont s’occuper de quelques formalités encore (d’ailleurs on soupçonne la vieille de faire exprès chaque fois qu’elle va au Burkina de ne pas aller à Banfora pour pouvoir revenir…)

Départ en voiture à 8h pour Banfora. Caro au volant, Jack en copilote, Elise, Céline et Julien en mode...photos et dodo à l'arrière ). 1h15 de route et on y est. Arrêt au marché pour acheter de quoi pique-niquer aux cascades. On a notre guide avec nous pour nous diriger (c'est guide Caroline...on lui fait confiance pour nous mener à bon port !! ). C'est parti pour les cascades et c'est parti surtout pour...le labyrinthe dans les champs de canne à sucre (très belle reconstitution du labyrinthus de Ribeauvillé). On suit des panneaux qui indiquent non pas une... mais 2 directions dans la même direction !!! ...Bref, on est un peu un peu ("doni doni") perdus alors on demande aux guides qui nous...guident alors que ce ne sont pas nos guides...

Bon c'est compliqué tout ça là comme ça mais on s'en sort !! On arrive enfin aux cascades après moult secousses et un Gainsbourg permanent ("des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits.....oUUIIIiiie, Jack le copilote ne l'avait pas vu celui là !! ).
La pluie arrive, où plutôt l'orage, ça vaut pas une heure, puis c'est parti pour une balade en forêt, des arbres majestueux, des papayiers, des bananiers, des fromagers (non non, ils ne font pas de fromage...), des baobabs et des cascades !!! En veux-tu en voilà, avec une vue superbe sur les alentours ! Céline, Caro, Elise et Jack se baignent dans les cascades...quelqu'un était obligé de garder les affaires et de prendre les photos alors Julien s'est gentiment dévoué ! (bon, à vrai dire, l'eau ne lui inspirait pas confiance) Il faut savoir qu'en saison des pluies, c'est assez...brun l'eau qui coule !

DSC02660DSC02730

Puis retour à Banfora avec l'arrivée du soleil et on se dirige au village de Tengrela pour tenter de voir les hippopotames (le lendemain matin) depuis le lac de Tengrela.

Caro est connue là-bas, ils l'appellent "la patronne". Repas et dodo dans de petites cases bien agréables...Même si Jules est obligé de faire une mission et de mettre du sparadrap sur les moustiquaires car elles avaient quelques petites "aérations".

Le lendemain réveil à 5h pour partir à 5h30 sur le lac avec un guide....Tout le monde a de petits yeux (sauf Jack qui se bat avec son estomac et qui prolonge le dodo) mais la balade en vaudra la chandelle. Il fait encore nuit lorsque l'on s'engage sur le lac...balade matinale fort agréable avec le lever du soleil et les reflets sur le lac qui l'accompagnent. Mais, pas d'hippos. A cette saison ils sont plus loin dans les terres et ne viennent que très rarement au bord de l'eau. On était prévenu, le guide avoue ne pas en avoir vu depuis deux semaines. Mais bon, ce sera une bonne occasion de revenir encore une fois au Burkina...La balade sur le lac est tout de même très rafraichissante et les filles se font offrir un collier de nénuphar (si c'est pas la classe ça !! )...

On rejoint Jack pour le petit déjeuner et on file vers Bobo rejoindre les autres.

Pendant ce temps, il fallait mettre la liste de matériel à jour et surtout voir Gustave (le taximan qui devait récupérer la 306). Petit problème, je me demandais s’il allait réussir à trouver la somme nécessaire au dédouanement et je voulais lui proposer de la vendre et de lui donner l’argent. On arrive chez lui, faisons connaissance avec sa petite famille et le repas nous attendait (17h… bon ben on mange…) Et, les problèmes disparaissent en fait Gustave s’est déjà renseigné et il a un frère qui est douanier et miracle le prix est divisé par 2… Il nous explique que vraiment cette voiture est pour lui un don de Dieu et que grâce à elle il va s’en sortir car il a eu pas mal de galères (maison détruite, taxi épave…). Pour l’instant il loue un taxi pour 6000 CFA par jour et il faut savoir qu’un client lui rapporte 300 CFA la course et que le gasoil est au même prix qu’ici donc dur dur de tirer un bénéfice.

Nous sommes heureux pour lui et sa famille.

Et petit coup de dolo pour trinquer à la 306 et à sa nouvelle vie...

SL700815

Posté par burkinamitie à 20:32 - Commentaires [0]

23 et 24 août 2010

Lundi 23 aout 2010

Nous avons rendez-vous avec le Maire de Dafra (secteur de Bobo Dioulasso), pour organiser la cérémonie de remise du matériel. Nous lui présentons le projet et lui demandons conseil pour la donation des lits médicalisés. Il est accompagné de ses adjoints. Nous avons un accueil impressionnant et il nous montre combien il est heureux de ce que nous apportons. La remise est fixée au jeudi 26 août à 15heures. Encore merci à Madou pour ses précieux conseils pour toute cette organisation, il est pour nous un vrai pilier et sans lui nous aurions sans doute commis des erreurs de diplomatie.

L’après midi, Caro n’en peut plus, elle réclame ses bébés, et va à l’orphelinat. J’accompagne le reste de la troupe au grand marché de Bobo. Une expédition, chacun veut voir autre chose, les rabatteurs nous sautent dessus et il faut négocier jusqu’à ne plus avoir de salive. Cette fois je pense que c’est un complot pour m’éliminer, je me traîne, mais je survis…

Caro revient vers 20h épanouie, elle a pouponné, dorloté, et a pu voir le Pasteur Daniel pour l’informer de la cérémonie du 26.

Le soir petit apéro (ça faisait longtemps…) et repas hamburger et chawarmas (genre de youfka).

Mardi 24 août 2010

Surprise au réveil, pas d’eau. Tant pis pas de douche, enfin juste une petite, car les jeunes de l’association vont nous chercher de l’eau dans un seau. Et là on voit que l’association Sitala est très bien organisée pour l’accueil des touristes et qu’ils se coupent en 4 pour qu’on se sente bien. On en est presque gênés.

Départ pour l’orphelinat. Biberons, repas des plus grands, petits calins, jeux avec les grands. Et il faut que je vous décrive l’accueil qu’a eu Caroline là bas. Les enfants étaient en train de jouer avec des jeunes filles volontaires Anglaises et dès qu’ils ont vu Caro, ils se sont précipités sur elle en criant son nom et elle les a tous serrés dans ses bras. Waou grande émotion. Et tous demandaient à dessiner, à jouer à être portés.

SL700886

SL700854

A midi nous sommes invités chez Madeleine (Madeleine est une amie de Caro, Jérémie et Emilie qui tient le télécentre près de l’orphelinat). Au menu du benga (petits haricots noirs et blancs), un vrai régal. Son mari est instituteur et nous discutons d’école, et du futur bébé qui va arriver mi septembre dans la famille.

Retour à l’orphelinat pour Caro, Emilie, Jacques et moi. Elise est un peu fatiguée et elle retourne chez Madou pour se reposer. Céline et Julien ont une visite à faire chez une connaissance à Bobo.

Nous nous retrouvons vers 20h chez Madou pour un petit apéro un petit repas et un gros dodo.

Posté par burkinamitie à 20:17 - Commentaires [0]

samedi 21 et dimanche 22 août 2010

Samedi 21 AOUT 2010

Réveil de bonne heure, pas de nouvelle du camion. On décide de ne pas s’inquiéter et que tout va bien. Départ pour Sapouy ou normalement doit avoir lieu la remise officielle en présence de l’Adjoint au Maire (nous avions vu le Maire et il sera malheureusement absent, mais souhaite nous revoir… mission pour Caro ???...). Nous quittons Ouagadougou sous une pluie battante, on ne reconnait plus la route. Discussion dans la voiture. Pourtant la vieille est presque sûre, mais les autres lui mettent le doute. Demi-tour. On demande et là fou rire, un homme en vélo trempé jusqu’aux os nous fait un sourire lumineux et quand on lui demande si Sapouy est dans cette direction, il nous répond « Ah oui ça pluie ». OK on demande plus loin. Et re demi-tour c’était la bonne route.

Nous arrivons avec 2 heures de retard (aucune importance, la cérémonie est reportée pour cause de pluie). D’ailleurs le secrétaire général de l’association est occupé car des maisons se sont écroulées dans le village à cause de la pluie très violente.

14 heures le soleil fait son apparition et la cérémonie est fixée à 15h. Entre temps nous avons eu des nouvelles du camion. Il est arrivé  à 4h du matin à Bobo et le matériel est déchargé dans un local de l’association Sitala.

Nous mettons nos plus beaux habits et pataugeons dans la boue jusqu’à la mairie. Et là, nous retrouvons les représentants de l’association KAMBEO NEERE YIGA, les chefs de secteurs du village, les anciens, l’adjoint au maire et les discours s’enchaînent, les remerciements fusent et la mairie s’engage à aider l’association pour l’ouverture du dispensaire, ce que nous approuvons totalement.

DSC00378DSC02359

Nous nous retrouvons tous autour du verre de l’amitié avec des plats de viande. (j’ai oublié de préciser que c’est notre 2ème repas depuis notre arrivée à Sapouy et qu’il a fallu passer par le marché du Dolo …).  Et Jacques montre les photos de notre région, avec les arbres aux différentes saisons et la neige et surtout il fait gouter le vin blanc (très apprécié par les habitants de Sapouy…

DSC02354

Retour chez Aristide où à nouveau un repas nous attend puis direction l’Esco où nous dansons jusqu’à 1h du matin. La fatigue nous conduit directement au lit.

Dimanche 22 août départ à 7h pour Bobo. Une petite halte à Léo pour aller rendre visite à Bapin (le frère africain de Jérémie).

Nous retrouvons le reste de l’équipe vers 16h qui nous raconte leur expédition en camion, les bosses, les bleus à chaque passage sur les trous de la piste, mais le chauffeur était super gentil et très compétent. Nous nous installons dans nos chambres chez Madou et repas pour 30 personnes accompagné de musique (mais pas trop fort car c’est le carême et il faut respecter les voisins) .Il faut fêter la bonne arrivée et le départ de Karine qui finit son séjour à l’association Sitala (elle a suivi des cours de danse africaine). Belle soirée. Et dodo.

 

Posté par burkinamitie à 20:12 - Commentaires [0]

Vendredi 20 aout 2010

VENDREDI 20 AOUT 2010

Aujourd’hui c’est le grand jour, nous avons rendez-vous à 8h pour chercher le container. Entre temps, le transitaire avait oublié de nous dire qu’il faut 600 000 CFA de caution pour sortir le container de la gare, donc petit passage à la banque.

Arrivée à l’entrepôt, grande émotion, IL EST LA sur un camion et nous attends. 2 heures plus tard et quelques formalités plus tard (finalement le container peut sortir sans payer la caution… on comprend pas toujours, mais tant mieux). Et c’est parti direction l’école la Savane où l’on se retrouve tous pour décharger. Les camionnettes des associations arrivent en même temps et tout se coordonne parfaitement. Heureusement que Madou est là, il organise, pense à mettre des cordes de sécurité pour les enfants (qui sont comme tous les enfants et veulent avoir le nez devant…). Madou remplace notre tête pensante (Jérémie) pour qui nous avons une grande pensée à ce moment là.

Je crois que ça a été la journée la plus chaude et à midi pile on commence le déchargement (il a fallu 1 heure pour faire sauter le plomb). Petite angoisse et si ce n’était pas le bon container, mais ouf à l’ouverture des portes, tout est là, bien rangé comme on l’avait disposé à Turckheim.

SL700726


DSC00348

SL700735

Les équipes s’organisent, Caro, Emilie et Céline avec les listes à crier, BOBO ou SAPOUY ou Ecole ou Tintin et les tas se forment. Jacques et Julien dans le container avec les bénévoles des diverses associations. Mais où est passée la vieille ??? Tranquillement assise à l’ombre, elle est un peu naze et décide de se laisser aller… et assure l’intendance (achat de bananes pour l’après et d’eau pour tous).

DSC00363



2heures après, tout est vide et voici venu le moment de la photo. La même qu’à Turckheim, en plus colorée…

DSC02238

Les associations de Ouagadougou repartent avec leur matériel, nous passerons plus tard. Il faut d’abord organiser le départ pour Bobo Dioulasso via Sapouy. C’est Emilie Madou et Elise qui vont partir en camion. Les autres en voiture pour la remise officielle à Sapouy le lendemain.

Le camion part vers 17h et pendant ce temps, nous partons voir tonton Alpha le directeur de l’école Zemstaaba pour lui montrer comment remonter les tables de classe. Jacques s’en donne à cœur joie avec son tourne vis. Puis viennent les salutations d’usage et les remerciements. Caro sera chargée de revenir à la rentrée voir les enfants et acheter le matériel scolaire pour les orphelins de l’école. (désolée Caro, mais nous serons partis et on va lui laisser plein de petites missions dans le genre…)

Puis direction l’A.F.B.E.J. (l’association de Tintin) pour voir s’il a pu trouver un endroit ou déposer tout le matériel et lui expliquer un peu tout ce qu’il y a. Là aussi, l’accueil est très fort. Il est très content et remercie tous les donateurs. (Nouvelle mission pour Caro, elle reviendra donner des explications complémentaires courant septembre… désolée)

Il est l’heure d’aller se coucher, petit message à notre cher président pour le tenir informé, petit coup de fil aux passagers du camion, tout va bien.

Posté par burkinamitie à 20:07 - Commentaires [0]
21 août 2010

jeudi 19 aout

Réveil à 7 h pour Caro pour aller a la banque, Annick et Madou la suivent après un bon petit dejeuner . Pendant ce temps à l'auberge réveil en douceur pour les autres sauf Jacques déjà en action qui fait sa lessive et celle d'Annick, il est super, Elise se charge des petites culottes, il faut prendre soin de la vieille sinon on va la perdre.

 

12h, Georgette nous rejoint a l'auberge et nous partons vers un maquis pour manger, bonne adresse nous avons mangé du benga ( petit haricot avec du riz) délicieux nous nous sommes régalés Caro attendait ce moment depuis longtemps, pauvre Jacques pour lui c'est riz nature, devinez pourquoi!!!!!!!!!!!!!!

 

Après midi visite de Bazoulé pour Elise, Julien, Celine Caro et Emi pendant que les vieux se reposent. Nous avons vu les crocodiles sacrés, Elise et Julien ont pu toucher un crocodile de 100 ans, et Julien s'est même assis dessus...Même  pas peur!!!! nous avons du sacrifié un petit poulet qui s'est échappé 2 fois avant de se faire dévorer...

DSC02208

DSC00331

Suite de la visite pour voir les tortues la plus vieille 150 ans la plus jeune 3 mois. Fin de la visite petit raffraichissement au bar et là on se fait attaquer par... par une POULE le comble. Elle était folle cette poule à grimper sur la table et partout. Celine a fait de la tachycardie!!!!! retour dans la nuit (19h) sur les pistes 1 h juste pour traverser ouaga..

 

Retour a l'auberge sans problème Annick et Jacques prennent bien soin de nous et nous préparent une bonne salade composée et nous on ramène le pastis belle soirée tranquille qui fini par de grandes discussions très intéressantes et chacun dévoile un peu de sa personnalité.  Un gros dodo car demain LE JOUR J ARRIVE....

Posté par burkinamitie à 19:22 - Commentaires [1]